Les obligations légales d’un expert-comptable : ce que vous devez savoir

En tant que professionnel du chiffre, l’expert-comptable joue un rôle essentiel dans la vie des entreprises et des particuliers. Il est responsable de la tenue de la comptabilité, de l’établissement des comptes annuels, du conseil en gestion et en fiscalité, ainsi que de l’accompagnement dans les différentes démarches administratives. Cependant, cette activité est soumise à un certain nombre d’obligations légales qu’il convient de connaître et de respecter scrupuleusement.

1. L’inscription à l’Ordre des experts-comptables

Pour exercer légalement la profession d’expert-comptable, il est impératif d’être inscrit au tableau de l’Ordre des experts-comptables. Cette inscription est obligatoire et garantit le respect des règles déontologiques et professionnelles par les experts-comptables. Elle permet également aux clients et aux partenaires de s’assurer du sérieux et de la compétence des professionnels qu’ils sollicitent.

2. Le respect du code de déontologie

L’exercice de la profession d’expert-comptable est encadré par un code de déontologie qui définit les droits et les obligations des professionnels. Ce code a pour objectif d’assurer une pratique conforme aux exigences légales, mais également éthique et responsable. Parmi les principales dispositions du code figurent notamment le respect du secret professionnel, le refus des situations de conflits d’intérêts, l’indépendance ou encore la compétence.

3. La responsabilité civile professionnelle

L’expert-comptable est tenu de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle afin de garantir sa responsabilité en cas de faute, erreur ou omission dans l’exercice de ses fonctions. Cette assurance est obligatoire et permet de couvrir les préjudices financiers subis par les clients du fait de l’intervention de l’expert-comptable.

A découvrir aussi  Les différences entre la facture papier et la facture électronique en droit français

4. La formation continue

Afin de maintenir et d’améliorer leurs compétences, les experts-comptables sont soumis à une obligation de formation continue. Cette formation doit être adaptée aux besoins et aux attentes des clients, et doit permettre aux professionnels de rester informés des évolutions législatives, réglementaires et techniques en matière comptable, fiscale et sociale. La formation continue est un gage de qualité pour les clients qui bénéficient ainsi des conseils d’un expert à jour dans son domaine.

5. La tenue des dossiers clients

Dans le cadre de leur mission, les experts-comptables sont tenus de conserver un certain nombre de documents relatifs à leurs clients. Ils doivent notamment conserver les pièces comptables, les déclarations fiscales et sociales, ainsi que les correspondances échangées avec leurs clients. Ces documents doivent être conservés pendant une durée minimale prévue par la loi, généralement 10 ans, afin de pouvoir répondre à d’éventuelles demandes des administrations fiscales ou sociales, ou encore de la justice.

6. Le respect des obligations fiscales et sociales

En tant que professionnels, les experts-comptables sont également soumis à des obligations fiscales et sociales. Ils doivent notamment déclarer et payer leurs impôts et cotisations sociales, souscrire une assurance maladie et prévoyance, et veiller au respect des règles en matière d’emploi et de rémunération de leurs collaborateurs. Le non-respect de ces obligations peut entraîner des sanctions financières, voire pénales, pour l’expert-comptable concerné.

7. La lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme

Les experts-comptables sont également soumis à des obligations spécifiques en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Ils doivent ainsi mettre en place un dispositif interne de contrôle et de vigilance, procéder à la déclaration des opérations suspectes auprès de la cellule Tracfin et contribuer à l’évaluation des risques liés à ces activités illicites. Cette obligation s’inscrit dans un cadre plus large visant à prévenir l’utilisation du système financier à des fins criminelles.

A découvrir aussi  Donation au dernier vivant : un dispositif essentiel pour protéger votre conjoint

Au regard de ces différentes obligations légales, il apparaît essentiel pour les experts-comptables de se conformer aux exigences qui leur sont imposées afin d’exercer leur métier dans le respect des règles déontologiques et légales. Cela garantit une prestation de qualité pour leurs clients, mais également une protection en cas de litige ou de contrôle. En somme, il s’agit d’un gage de sérieux et de professionnalisme pour le métier d’expert-comptable.